Yves Morier Oeuvre - Yves Morier Oeuvre - Yves Morier

Maison François Cherrier, Saint-Denis -sur-Richelieu Coup de coeur

Acrylique - 12 X 12

Numéro d'identification : 0240
Réalisation : 2016-11-19
Thème : Maisons ancestrales
Région : Montérégie
Ville : Saint-Hyacinthe

Superbe maison patrimoniale située au 639 Chemin des Patriotes , Saint-Denis sur-Richelieu. Nommée ainsi en mémoire de François ( 1745-1809 ),fils de François-Pierre Cherrier ( 3 septembre 1717-21 juillet 1793 ).Cette maison aurait été construite entre 1808 et 1811. Classée en 2012 comme symbole historique d'une valeur inestimable.

François Pierre Cherrier est né à Savigné -L'Évesque en Sarthe. Il arrive en 1736 à Saint-Antoine- de-Longueuil en Nouvelle-France, ou son oncle est curé de la paroisse. Il y ouvre un magasin et devient notaire pour une seigneurie en 1738. En 1750 , il est nommé notaire royal de la paroisse de Longueuil. En 1770 il s'installe à Saint-Denis -sur- Richelieu ou son fils François y est curé de la paroisse. Il continue d'exercer sa profession de notaire jusqu'en 1789 et meurt à Saint-Denis à l'âge de 75 ans. Sa fille Rosalie Cherrier épouse Joseph Papineau, notaire arpenteur et homme politique , et est la mère de Louis-Joseph Papineau, celui -là même qui deviendra chef des Patriotes et de Rosalie Papineau -Dessaulles qui était un an et demi plus jeune que son frère Louis-Joseph Papineau. Rosalie Päpineau (née à Montréal le 27 février 1788 )fait la rencontre de Jean Dessaulles, de 22 ans son aîné ,et ils se marient le 21 février 1816 à l'église Notre-Dame de Montréal. Le couple s'installe dans le manoir seigneurial à Maska ,à l'endroit ou l'on trouve aujourd'hui le parc Casimir-Dessaulles, nommé en l'honneur de leur fils Georges-Casimir , né en 1827, qui sera maire de la Ville de Saint-Hyacinthe de 1868 à 1870 et de 1886 à 1897. Au sud de ce parc, à l'angle de la rue Girouard ouest et de l'avenue Du Palais, on peut voir un tracé au sol qui montre l'emplacement exact du manoir seigneurial qui fut démoli en 1876. Rosalie Papineau-Dessaulles prend une part très active au développement de la seigneurie de Maska qui deviendra la Ville de Saint-Hyacinthe. Elle donne ses propres vêtements pour aider des indigentes et on la surnomme :La Providence des pauvres.Elle a été la première présidente du Comité des dames de la charité , qu'elle avait fondé. Fervente admiratrice de son frère aîné , Louis-Joseph Papineau , elle l'appuie dans ses démarches pour obtenir de meilleures conditions pour les Canadiens-Français.Durant les évènements de 1837-1838, elle supporte les rebelles de son mieux en leurs fournissant des vivres ou en les hébergeant au manoir , bien que se sachant soupçonnée par les autorités anglaises. C'est là que se réfugia Louis-Joseph Papineau , après avoir quitté Montréal ,le 16 novembre 1837 , avant de quitter le pays pour s'exiler aux États - Unis, puis en France d'ou il ne reviendra qu'en 1845. Rosalie s'éteint dans son manoir , 12 ans plus tard ,soit le 3 août 1857 à l'âge de 69 ans , 4 mois et 5 jours. Elle a été enterrée sous le banc seigneurial dans la chapelle cathédrale de Saint-Hyacinthe. La petite ville de Sainte-Rosalie, annexée à Saint-Hyacinthe en 2002 , avait été nommée en son honneur ( 1788-1857 ). L'actuel avenue de l'Hôtel-de Ville de Saint-Hyacinthe ,portait autrefois le nom de rue Rosalie en l'honneur de la seigneuresse Rosalie Papineau - Dessaulles. Son époux Jean Dessaulles était devenu le nouveau Seigneur de la seigneurie de Maska après en avoir hérité des 5/8ième.,en mars 1814 , à la suite du décès du fils du fondateur , Hyacinthe-Marie Delorme, décédé prématurément à 36 ans,célibataire et sans descendance. Voilà que les origines de la Ville de Saint-Hyacinthe possèdent un lien étroit avec cette Maison François Cherrier , si bien conservée dans le magnifique village de Saint-Denis-sur-le- Richelieu.

Style : Figuratif
Mouvement / École : fantaisiste
Collection : Disponible

« retour haut de page
© Copyright - Tous droits réservés Yves Morier